La Lyre Amoureuse

Les Sacqueboutiers & Dominique Visse

  • Dominique Vise Contre-ténor
  • Jean-Pierre Canihac Cornet à bouquin
  • Daniel Lassalle Sacqueboute
  • Yasuko Uyama-Bouvard Orgue
  • Hélène Medous Violon
  • Susan Edward Violoncelle
  • Eric Bellocq Théorbe

Ce programme en clair-obscur décline les sentiments amoureux dans toute leur diversité, de la jubilation au désespoir, de l’espoir au renoncement, par l’entremise des plus grands compositeurs du XVIIe siècle, tels que Giovanni Sances, Barbara Strozzi, Luigi Rossi ou Tarquinio Merula.

 

Quand Claudio Monteverdi invente au début des années 1600, le « Recitar cantando » (du texte découle la musique) de nombreux compositeurs lui emboitent le pas et signent avec lui ce style nouveau, la « Seconda prattica », qu'ils associent à la perfection de la musique

moderne et du style ancien (ou « Prima prattica »), caractérisé par une stricte observance des règles du contrepoint, telles qu'elles étaient enseignées, au milieu du siècle précédent.

En outre, les madrigaux accueillent pour la première fois une basse continue, marquant le passage du style ancien, au nouveau Stile concertato baroque.

Sur la Lyre Amoureuse, traduction du premier vers de la pièce de Tarquinio Merula, Su la Cetra Amorosa, est le titre et la cheville ouvrière de ce programme, illustration de la grande variété des sentiments amoureux qu’Orphée exprime sur sa lyre, jusqu’à émouvoir les animaux sauvages et les êtres inanimés.

Il se conjugue aussi avec cette passion pour le répertoire du XVIIe siècle dans lequel la voix et les instruments peuvent dialoguer en parfaite harmonie, se mêler en une couleur commune, ou rivaliser de virtuosité pour exprimer toute la richesse de cette musique.

Les plus grands compositeurs italiens du XVIIe siècle considéraient le Cornet à bouquin et la Sacqueboute comme les instruments les plus aptes à imiter la voix. D’abord grâce au timbre et à la tessiture ( le Cornet pour les voix aigües, la Sacqueboute pour les voix graves ), ensuite grâce à l’action combinée de la langue et du souffle qui permet à l’instrumentiste d’articuler les sons afin de donner l’illusion de la parole.

Enregistré en April 2021 - SKU: FLORA5221

 

Pistes

  • 1. Sances Acenti queruli, 3.48
  • 2. Sances Usurpator tiranno, 7.31
  • 3. Cesare La Augustana, 2.47
  • 4. Merula Su la cetra amorosa , 10.54
  • 5. Castello Sonata XVI, 5.28
  • 6. Barbara Strozzi l'Eraclito amoroso, 6.58
  • 7. Luigi Rossi Sinfonia e Passacaglia, 3.49
  • 8. Luigi Rossi Amanti se bramate, 4.30
  • 9. Salaverde Canzon per soprano e basso, 5.45
  • 10. Frescobaldi se l'aura spira tutta vezzosa, 4.12